Santé Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web! Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.
Vie saine

Cancer de la bouche

Si vous avez besoin d'aide pour accéder aux formats de rechange, tels que Portable Document Format (PDF), Microsoft Word et PowerPoint (PPT), visitez la section d'aide sur les formats de rechange.

Cancer de la bouche

Voir toutes les vidéos Ça vous fera sourire de la tête aux pieds :

Communiquez avec le Bureau du dentiste en chef pour obtenir une copie électronique des vidéos.

Le cancer de la bouche désigne la croissance et la propagation anormales de cellules dans la cavité buccale. Il affecte les parties suivantes de la bouche :

  • les lèvres;
  • l'intérieur des lèvres et des joues;
  • la langue;
  • les gencives;
  • le plancher de la bouche;
  • les glandes salivaires;
  • les amygdales;
  • l'oropharynx;
  • fond de la gorge;
  • la voûte palatine.

Faits en bref

  • Au Canada, le cancer de la bouche se classe au treizième rang des cancers les plus répandus, parmi les vingt trois cancers déclarés.
  • En 2009, le nombre de nouveaux cas et de décès attribuables au cancer de la bouche est prédit être près de trois fois plus élevé que celui du col de l'utérus et correspond à près du double de celui du cancer du foie. On prévoit aussi qu'en 2009, le nombre de nouveaux cas et de décès attribuables au cancer de la bouche sera supérieur à celui des cancers de l'estomac, du cerveau et des ovaires
  • Le taux de survie après cinq ans pour le cancer de la bouche est de 63 pour cent, comparativement à 75 pour cent pour le cancer du col de l'utérus, 89 pour cent pour le mélanome et 95 pour cent pour le cancer de la prostate.
  • En 2009, on estime qu'il y aura 3 400 nouveaux cas de cancer de la bouche et que 1 150 personnes mourront de ce type de cancer. Dans plus de la moitié des nouveaux cas, il s'agira d'hommes.

Pour en savoir davantage, consultez le site Web de la Le lien suivant vous amène à un autre site Web Société canadienne du cancer.

Facteurs de risque

Âge
Les personnes âgées de plus de 40 ans présentent un plus grand risque de développer un cancer de la bouche. Le cancer de la bouche peut apparaître à n'importe quel âge, mais son incidence augmente nettement après l'âge de 40 ans pour atteindre un sommet chez les personnes de plus de 60 ans.
Tabagisme
Le tabagisme ou l'usage des produits du tabac, surtout s'il est combiné à une grande consommation d'alcool, augmente le risque. Cela comprend le tabac sans fumée, le tabac à priser, le tabac à mâcher, la noix de bétel, la noix d'arec et les cigarettes.
Alcool
Une grande consommation d'alcool, surtout si elle combinée au tabagisme, augmente le risque de développer le cancer de la bouche. La quantité d'alcool consommée et la durée de l'utilisation augmentent le risque de cancer de la bouche.
VPH
De plus en plus d'études montrent un lien entre l'infection au virus du papillome humain, en particulier le VPH-16, et le cancer de la bouche.
Sexe
Le cancer de la bouche touche plus les hommes que les femmes. Dans le passé, le ratio était de six hommes pour une femme. Toutefois, le ratio diminue et est maintenant plus près de deux hommes pour une femme.
Régime alimentaire
Un régime alimentaire faible en fruits et en légumes. Un régime alimentaire qui comporte des fruits et des légumes constitue un facteur de protection qui peut réduire le risque de contracter le cancer de la bouche.
Exposition au soleil
Les personnes qui sont beaucoup exposées au soleil courent un plus grand risque de souffrir d'un cancer des lèvres.

La prévention est l'élément clé

Le saviez vous?

Le nombre de nouveaux cas de cancer de la bouche et de décès qui s'y rattachent est relativement faible comparativement au cancer de la prostate, du sein et du colon; mais il est presque trois fois plus important que pour le cancer du col de l'utérus et presque deux fois plus élevé que pour le cancer du foie.

  • Consultez un professionnel de soins dentaires pour un examen et un nettoyage périodiques.
  • Cessez de fumer et de faire usage des produits du tabac. L'abandon ou la réduction de l'usage du tabac diminue le risque de contracter le cancer de la bouche.
  • Réduisez votre consommation d'alcool. L'abandon ou la réduction de la consommation d'alcool diminue le risque de contracter le cancer de la bouche.
  • Si vous êtes sexuellement actif, l'utilisation du condom réduira votre risque d'infection au VPH.
  • Appliquez une protection contre les rayons UV lorsque vous êtes à l'extérieur et au soleil.
  • Adoptez un régime alimentaire sain en suivant le Guide alimentaire canadien et consommez beaucoup de fruits et légumes.
  • Brossez vous les dents et utilisez la soie dentaire chaque jour. Revoyez le Brossage et utilisation de la soie dentaire.

Détection précoce

Le cancer de la bouche peut-être traité avec succès s'il est détecté tôt. Dans le cas contraire, il pourra se propager à d'autres parties du corps et il sera alors plus difficile à traiter.

Pour une détection précoce du cancer, demandez à un professionnel de soins dentaires ou de la santé de procéder régulièrement au dépistage du cancer de la bouche.

Signes et symptômes du cancer de la bouche

  • Plaies dans la bouche qui prennent plus de deux semaines à guérir.
  • Plaques rouge foncé ou blanches dans la bouche.
  • Nodules sur les lèvres, sur la langue ou dans le cou.
  • Saignement dans la bouche.
  • Irritation de la gorge et difficulté à avaler.

Consultez un professionnel de soins dentaires ou de la santé dès que vous remarquez un des signes ou des symptômes ci-dessus.

Questionnaire d'autoévaluation sur le cancer de la bouche

Le dépistage précoce du cancer de la bouche peut augmenter considérablement la réussite du traitement et réduire la possibilité que le cancer ne se propage dans d'autres parties du corps.

Ce questionnaire a pour but de vous aider à évaluer votre risque de développer un cancer de la bouche. Le fait de savoir que vous courez un risque accru peut vous inciter à élaborer un plan vous permettant de faire des choix sains. Il y a plusieurs facteurs qui augmentent le risque de cancer de la bouche.

Répondez par un « oui » ou un « non » à chacune des questions suivantes :

  1. Avez-vous plus de 40 ans ?
    • oui
    • non

  2. Êtes-vous un homme ?
    • oui
    • non

  3. Avez-vous contracté le virus du papillome humain (VPH) ?
    • oui
    • non

  4. Avez-vous des rapports sexuels sans subir régulièrement de tests de dépistage des infections transmissibles sexuellement (ITS) ?
    • oui
    • non

  5. Consommez-vous des produits du tabac ?
    • oui
    • non

  6. Consommez-vous beaucoup d'alcool et le faites-vous régulièrement depuis longtemps ?
    • oui
    • non

  7. Vos lèvres sont-elles exposées régulièrement au soleil ?
    • oui
    • non

  8. Votre alimentation est-elle pauvre en fruits et en légumes ?
    • oui
    • non

Plus vous avez répondu « oui » aux questions sur les facteurs de risque du questionnaire, plus votre risque de développer cette maladie est élevé.

Prenez quelques minutes pour voir si les signes et les symptômes sont présents dans votre bouche. Si vous remarquez n'importe lequel de ces signes et symptômes dans votre bouche, demandez aux professionnels de la clinique dentaire ou médicale de procéder à un dépistage du cancer de la bouche.

Mythes courants à propos du cancer de la bouche

  1. Seules les personnes qui consomment beaucoup de tabac ou d'alcool, ou les deux, sont vulnérables au cancer de la bouche.
    Ce n'est pas tout à fait vrai. Les personnes qui consomment beaucoup de tabac ou d'alcool courent un plus grand risque (et ce risque est accru si elles consomment les deux), mais environ 25 pour cent des personnes atteintes du cancer de la bouche ne sont pas des fumeurs et ne boivent pas d'alcool.
  2. Le dépistage du cancer de la bouche devrait être réservé aux adultes plus âgés.
    Le cancer de la bouche peut se manifester à tout âge, mais l'incidence augmente considérablement à l'âge de 40 ans et atteint son point culminant à l'âge de 60 ans.
  3. Le cancer de la bouche est beaucoup moins fréquent que les autres formes de cancer.
    Il est vrai que le nombre de nouveaux cas de cancer de la bouche et de décès qui s'y rattachent est relativement faible comparativement au cancer de la prostate, du sein et du colon; mais il est presque trois fois plus important que pour le cancer du col de l'utérus et presque deux fois plus élevé que pour le cancer du foie.