Santé Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Sécurité des produits de consommation

Agriculteurs et utilisateurs commerciaux

Par l'entremise de l'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA), Santé Canada travaille en étroite collaboration avec les producteurs de cultures vivrières et non vivrières, ainsi qu'avec d'autres utilisateurs commerciaux de pesticides, pour les aider à répondre à leurs besoins et à leurs priorités en matière de lutte antiparasitaire. De nombreux programmes de l'ARLA servent à cette fin, notamment le Programme d'importation pour approvisionnement personnel à la demande des agriculteurs, les projets relevant du Groupe de travail technique de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) sur les pesticides, le Programme de lutte antiparasitaire durable et le Programme d'homologation des usages limités.

Le Programme d'importation pour approvisionnement personnel à la demande des agriculteurs (PIAPDA) fournit un mécanisme de fixation des prix pour les pesticides agricoles en permettant aux producteurs d'importer la version américaine d'un produit homologué au Canada, une fois que celui-ci a été approuvé par Santé Canada dans le cadre du programme. Le PIAPDA a été créé dans l'intérêt des producteurs canadiens et démontre l'engagement du gouvernement du Canada à favoriser leur compétitivité.

À titre de membre du Groupe de travail technique de l'Accord de libre-échange nord-américain sur les pesticides, l'ARLA travaille avec ses homologues des États Unis et du Mexique pour établir des fondements plus uniformes pour l'homologation des pesticides entre les trois pays membres de l'ALENA. L'un des programmes qui appuient cette initiative est le projet sur les étiquettes de l'ALENA. Les étiquettes de l'ALENA des pesticides agricoles permettent la circulation transfrontalière des produits approuvés entre le Canada et les États-Unis, ce qui est avantageux pour les producteurs, sans compromettre l'intégrité du système de réglementation canadien. La coopération en matière de réglementation ainsi que la collaboration entre les groupes de producteurs, les fabricants de pesticides et les gouvernements ont rendu possible la création des étiquettes communes sous l'égide de l'ALENA. Bon nombre d'intervenants voient cette initiative comme une réalisation majeure et la voie préférée pour aller de l'avant aux chapitres de l'accessibilité et de la discipline tarifaire.

La lutte antiparasitaire durable constitue un objectif clé de l'ARLA de Santé Canada. Dans le cadre de son mandat visant à empêcher que l'utilisation de produits antiparasitaires ne présente des risques inacceptables pour les personnes et pour l'environnement, l'ARLA appuie divers intervenants dans l'élaboration de stratégies de lutte antiparasitaire durable, y compris l'élaboration et la promotion de stratégies de lutte intégrée. Ces stratégies permettent à chaque secteur de participer davantage à la préparation de son avenir en matière de lutte antiparasitaire, en favorisant un accès accru aux meilleurs produits et pratiques à risque réduit disponibles.

Actuellement, un grand nombre de pesticides à usages limités ne peuvent être employés par certains utilisateurs canadiens ou par l'ensemble de l'industrie canadienne, entre autres parce qu'ils sont destinés à des cultures de faibles superficies ou à des cultures pour lesquelles un organisme nuisible n'est présent que dans une zone géographique restreinte. Il arrive donc que les producteurs canadiens de ces cultures n'aient accès qu'à un nombre très limité de pesticides homologués. Les pesticides à usages limités sont considérés essentiels pour la rentabilité de la lutte antiparasitaire, ainsi que pour maintenir la compétitivité et la pérennité des différents secteurs aux échelons national et international. Pour répondre aux besoins des producteurs relativement aux pesticides à usages limités, l'ARLA a créé le Programme d'extension du profil d'emploi pour les usages limités demandés par les utilisateurs et le Programme d'homologation des usages limités à la demande des utilisateurs.

Dans de nombreux cas, des données doivent être générées pour qu'un nouveau produit antiparasitaire ou qu'un nouvel usage de pesticide puisse être autorisé. Les utilisateurs de pesticides des différents secteurs participent de plus en plus à la recherche à cet effet, et sont invités à utiliser les lignes directrices, les règles et les règlements concernant les essais.

Renseignements connexes